Pages

vendredi 10 novembre 2017

RMCP indoor 2017/2018, round 2

Organisation


Nous y voici mes petites colombes, déjà la deuxième course indoor de cette saison 20017/2018.
Parlons chiffre tout d'abord. Les effectifs se tiennent par rapport à la précédente course. On a surtout revu des têtes qui nous étaient sympathique ainsi que de nouvelle ! Encourageant pour la suite et ça montre que l'info passe bien. Pas de découverte ce coût-ci, dommage, car le renouvellement de la base passe par là. Donc on vous attend TOUS le 3 décembre pour l'ultime manche de 2017.

Touring mod : 1
Touring stock 13.5 : 9
F1 : 9
1/12 stock : 7
1/12 mod : 5

La RACE (qualifs)


Touring modifié

On la fera courte puisque en touring modifié, il n'y avait qu'un seul pilote, Brice Turco. Du coup, par manque de combattant on s'éternisera pas dessus désolé :(
Touring stock
Là on peut faire monter la sauce. Grosse bagarre entre Fabien V. et Sébastien Nardeux qui se disputent à coup de 1/10. Derrière ça ne cesse pas pour autant de se chamailler étant donné que Ludovic Nardeux ne veut pas se laisser distancer et fait tout son possible pour rester extrêmement proche du duo de tête. Derrière on commence à décrocher du wagon avec Eric Loge qui a presque 1 tour de retard sur la pole (ndlr : enfin ça c'est ce qui dit le comptage, mais je soupçonne une erreur quelque part aux vus des chronos précédents et suivants qui me semble plus cohérents). Ce début de milieu de tableau est complété par Cédric Gerbert et Olivier Loupiac. Pour finir le dernier tiers sera occuper par Mattéo « Mirouf » Puntil, Romain Sansano aka RS Modélisme et Laurent Salle.Procès verbal touring stock
Formule 1
Alors là mes aïeux ça va être encore plus tendu que tendu, le top 3 est contenu dans à peine 1 sec ! Bon comme il faut bien les départager, Kevin embarque la pole suivi par David « Dugrand Mendez » Gas et d'Abel Martinez en 3. Ca reste encore pas mal serré derrière avec un JP Boissonnade qui s'accroche bien et Pierre Mahet bien décidé à ne pas se laisser faire par les locaux déjà bien affûtés. Ce qui fait qu'au bout du compte, nous retrouvons 5 pilotes dans le même tour après 8 min, c'est dire comment c'est chaud bouillant. La suite est composée de fortune diverses avec Cyril Albina en 6, Cyril Mariau en 7, assez loin après Xavier Hosxe et Alain Dufour. Procès verbal Formule 1
1/12 stock
La,c'est pas la même du tout. Tanguy Vandre a planté son drapeau et personne ne sera en mesure de lui contester. L’intérêt résidait ailleurs : la contestation s'organise derrière, car si Cédric Berland fera office de sentinelle, les 4 pilotes suivant sont bien motivé pour en découdre pour la lutte ultime du podium. Ces 4 pilotes seront dans le même tour sur 8 min, la moindre erreur se payant cash. Donc la hiérarchie de cette course dans la course est celle ci : Patrick Garcia, Henri Philippe Susini, Patrice Monet et Nathan Atlani. Vincent « Zezette » Clogier ferme la marche. Procès verbal 1/12 stock
1/12 modifié
Pas vraiment de suspens ni de débat, les écarts sont importants entre les pilotes, 1T entre le poleman Jonathan Miller et PePe Caso, 3T entre PePe et Patrice Monet, 3T entre Patrice et Jean Luc Guigou et 4T pour finir entre Jean Luc et Philippe Fages. Procès verbal 1/12 modifié


Re la RACE (finales)

Touring modifié

Brice sera sera vaillamment battu contre lui-même, mais ce ne fût pas suffisant puisque c'est Brice qui gagne à l'issue des 4 finales.

Touring stock

Le couple formé pour l'occasion par Seb et Fabien tiendra ses promesses de baston jusqu'à la fin où il fallut attendre la toute dernière manche pour les départager. La réussite penchant en faveur de Fabien, c'est donc lui qui gagne la course, suivi donc de Seb à égalité de point, les 2 étant départagés par leur meilleur manche. Suivent Ludo et Eric à seulement un point d'écart. Le reste du quinté restera dans l'ordre des qualifications : Cédric, Olivier, Mattéo, Romain et Laurent.

F1

Si on peut dire qu'il y a eu du rififi en finale touring, que dire de ce qu'il s'est passé en F1. Le pole man ne concrétisera pas en faisant 4. David n'aura pas réussi quant à lui à trouver le moyen de profiter des désagréments de Kevin, mais maintiendra sa 2ème place. C'est Abel qui réalisera la meilleur opération, passant de 3 à 1er. Autre joli bon en avant pour Pierre qui gratte 2 places, le propulsant de 5 à 3, ce qui nous complète le podium. Le 5 n'est autre autre que notre JP à égalité de points avec Kevin, puis Cyril, Eric, Xavier et Alain.

1/12 stock 

Les finales seront à l'image des finales, sans gros suspens. Tanguy prend de suite la main et laisse les autres se débrouiller. Du coup, bah ma foi Cédric fait de même et conserve sa 2ème place. Pour la 3ème place, c'est plus compliqué quand même, Patrick et Henri Philippe se trouvant à égalité de points. Comme toujours c'est la meilleure manche qui les départagera au profit de Patrick. Et pour finir, Nathan, Patrice et Vincent.

1/12 modifié

Un peu plus mouvementé mais guère plus, Jonathan gagne la course, PePe fait 2 et Patrice 3, les 3 pilotes ayant chacun une marge somme toute confortable sur son poursuivant respectif. Jean Luc et Philippe clôturent le classement.

Epilogue

Que dire? Tout c'est globalement bien passé, tout le monde (enfin je crois) est reparti content de sa journée voir de son weekend pour certain. En plus la météo était avec nous puisque dehors au mieux on se gelait au pire on se faisait rincer :) Qu'est ce qu'on était bien dedans!
Juste en dessous, un brin de réflexion sur les courses à venir, tout le monde est concerné, les avis constructif sont les bienvenus. 

/!\Warning /!\


Attention ne pas prendre sous la forme d'un coup de gueule ou d'une quelconque incrimination de qui que se soit dans les propos qui vont suivre, mais on a définitivement un souci avec les finales. Mis à part peut être en 1/12 (stock ou mod) je crois que ça fait longtemps qu'on a pas eu des finales aussi vilaines. Je vais tenter ici de donner MON point de vu là-dessus et tâcher de suggérer 1 piste ou 2 pour tenter de remédier à ça.

#1 : déjà le manque de pilotes. Dans les catégories populaires que sont le touring stock et la F1, on trouvait un peu moins de 10 pilotes inscrit. Jusque-là pas de souci me direz vous. Mais là où ça coince, c'est quand on regarde en détail la balance des niveaux de pilotage : on peut assez facilement subdiviser chaque groupe de finale en 3 sous-groupes avec les top pilotes, les intermédiaires et les débutants. Maintenant on secoue tout ça pendant le temps de la manche et on s’aperçoit que ça a fait des grumeaux, et que c'est juste pas possible de faire autrement. Je doute à titre perso qu'on ait un jour assez de monde pour homogénéiser tout ça (à moins d'un miracle, dans ce cas...). Il va donc nous falloir trouver des alternatives pour que tout le monde puisse s'amuser en finale, sans que ça se transforme en pyramide de voitures au bout de 3 tours. La solution la plus simple à mettre en place serai peut être de limiter le nombre de pilotes par manche de finale, quitte à ce qu'on frise le ridicule, au moins, on aurai tous la possibilité de tous jouer décemment.

#2 : l'état d'esprit. Là, je vais TOUS, je dis bien TOUS nous mettre dans le même sac. On est clairement trop à la limite de jouer notre vie durant ces courses de petites voitures. On est des passionnés, désireux de vouloir faire les choses bien, mais je crois qu'on oublie très (trop) facilement qu'on sera pas plus riche avec notre coupette sur les photos du podium. Bref, je crois qu'il va falloir faire appel à la police dorénavant, pour que tout se pacifie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire